You are currently viewing Qu’est-ce que le coaching systémique ?

Qu’est-ce que le coaching systémique ?

Le coaching systémique : ses principes et son fonctionnement

Vous connaissez probablement déjà le coaching, mais connaissez-vous le coaching systémique et son approche unique du coaching ? Tenant compte du système qu’est chaque personne, il sollicite des compétences particulières du coach afin de permettre l’évolution positive d’une personne. Il permet aussi l’atteinte d’objectifs personnels et professionnels clairement définis. Voici comment le coaching systémique fonctionne.

L’approche systémique du coaching et ses principes

L’approche systémique du coaching est une approche davantage centrée sur la personne, ainsi que sur le système qui la compose. Son évolution et sa personnalité sont aussi prises en compte dans une approche plus globale du développement personnel. L’objectif est d’aider les clients à modifier les interfaces qui composent leur environnement, afin de les aider à produire de meilleures performances, ou à adopter les comportements qu’ils recherchent.

Le coaching systémique repose sur trois grands principes. Ils définissent ses champs d’action et la nature de ses interventions. Il s’agit des principes de totalité, d’homéostasie et d’équifinalité.

Le principe de totalité

D’après le principe de totalité, le tout est plus que la somme des parties. En d’autres termes, dans un système, il faut dépasser l’analyse des éléments constitutifs et les considérer comme un tout. Pris hors contexte et segmentés, les signes n’ont aucun sens et ne veulent rien dire. Toutefois, si on les considère de façon globale, ils prennent du sens. Ils forment un tout cohérent, complet.

Le principe d’homéostasie

Selon le principe d’homéostasie, un système tend toujours à se maintenir stable. Des mécanismes d’autorégulation régissent les systèmes, ce qui leur permet de se maintenir, de rester stables. Et ce, même si l’environnement change et évolue. Les régulations permanentes et automatiques permettent aux systèmes de survivre et de perdurer.

Le principe d’équifinalité

Le principe d’équifinalité implique que la structure actuelle des interactions dans un système permet de mieux cerner son fonctionnement que son historique, son passé. En d’autres termes, il n’est pas utile de rechercher les causes antérieures à un problème pour le résoudre. Il est préférable de clarifier ses modes de fonctionnement actuels ou ses éventuels dysfonctionnements pour le comprendre, le corriger, l’équilibrer.

Client et coach constituent le système

Dans le cadre du coaching systémique, on considère que le coach appartient au système du client : il n’y est pas extérieur ni étranger. Au contraire, il en fait pleinement partie et constitue l’un de ses atouts. Le coach n’est certes pas un intime du client : il n’est pas son ami, ni un collègue ou un proche. Toutefois, il influence de façon positive le système du client. Il est d’ailleurs l’une de ses ressources qu’il peut solliciter afin de stimuler sa réflexion. En quelque sorte, le coach est un ressort de la dynamique interne de progrès du client et de son système.

Le client et le coach s’engagent tous deux dans la relation de coaching. C’est ainsi que le client profite des bienfaits du coaching. Et par le biais d’un effet miroir, le coach, lui aussi, en ressort grandi. Le coach perçoit des résonances avec certains éléments constitutifs du système de son client. L’effet de coaching ne se joue pas totalement sur l’instant de la séance, mais elle tire son intérêt de la distillation de celle-ci, bien après qu’elle se soit terminée.

Coaching systémique et principe de synchronicité

En coaching systémique, on considère le principe de synchronicité selon lequel des événements sans lien évident, mais survenant aux mêmes moments ont un point commun : le temps. Rapprocher les événements permet de faire émerger un sens, qui donne lieu à de nouvelles perspectives. L’idée n’est pas d’interpréter des signes, mais surtout de s’inspirer de son environnement afin de laisser nos intuitions nous guider. Et ce, en mettant de côté la rationalité dont nous sommes censés faire preuve habituellement.

Comment fonctionne le coaching systémique ?

Le coaching systémique fonctionne comme un processus d’accompagnement au changement. Il fonctionne par l’interaction.

  • Le client identifie les solutions nécessaires à mettre en place pour atteindre ses objectifs à voix haute. Il réfléchit aux solutions lui permettant de dépasser ses difficultés. Quant au coach, il a pour rôle de repérer les limites du cadre de référence du client, et de lui offrir un accompagnement consolidant. Il lui pose les bonnes questions, afin de l’amener à se challenger et à s’ouvrir à plus de solutions, d’autres options, et des ressources nouvelles.

  • Le coach est sensible aux échos systémiques. Il travaille à incarner le comportement que son client cherche à acquérir. Et ce, au sein même de la séance de coaching. Cela permet d’entraîner le client aux situations qui l’attendent, et de le pousser dans une spirale vertueuse qui lui sera bénéfique. En se changeant lui-même, le coach permet au client de mettre en œuvre les changements qu’il désire pour lui-même. La prestation de coaching systémique sollicite grandement le coach, qui en sort toujours changé, dans un sens positif.

Les effets du coaching systémique

Le coaching basé sur la systémique vise à obtenir des résultats résolument contractuels. Toutefois, il ne faut pas oublier que le travail porte sur le système client dans son ensemble. Ainsi, il en modifie les interactions extérieures et intérieures, ainsi que sa logique interne. Les clients remarquent alors souvent des changements positifs dans leur vie, et dans plusieurs domaines. Ces changements se ressentent dans les sphères personnelles et professionnelles des clients. C’est ce qui fait tout l’intérêt du coaching, et notamment du coaching systémique.

En outre, on considère que le coaching systémique contribue à l’apport de nouvelles ressources, qui profitent de façon globale au client. Énergie, leadership, prise de poste, performance… Les coachings professionnels peuvent, par exemple, déboucher sur des prises de conscience spirituelles, sur une prise de recul plus globale, sur la mise en contact avec les émotions personnelles…

Pour conclure

Le coaching systémique est une approche stratégique permettant la résolution de problèmes. Il se base sur une posture constructiviste, mais aussi directe et active de l’intervenant. Il faut aussi souligner que l’approche systémique est minimaliste et elle est centrée sur une intervention paradoxale. Ainsi, le coaching systémique permet d’opérer un recadrage à l’aide d’un point de vue extérieur et factuellement comptable, qui aide le client à évoluer dans son environnement.

Alexandre

Votre coach de vie

*******************

Laisser un commentaire