You are currently viewing Les mythes du coaching ! (les fausses croyances sur le coaching)
Quels sont les mythes du coaching ? par coach de vie

Les mythes du coaching ! (les fausses croyances sur le coaching)

Les mythes du coaching

Beaucoup de préjugés et de croyances s’articulent autour du coaching. Avant de nous contacter, la plupart des clients qui font appel à nos services ont une idée erronée de ce qu’est le coaching. Mais aussi de ce qu’il n’est pas. Ces idées reçues sont liées au fait que le coaching est employé « à toutes les sauces » et que beaucoup se prétendent être coachs sans avoir les qualifications, les expériences et les compétences nécessaires. Cet article est l’occasion de revenir en détail sur ce qu’est le coaching, et surtout sur ce qu’il n’est pas.

Ce que le coaching est

Si l’on prend la définition littérale du coaching, il s’agit de l’accompagnement d’une personne ou d’une équipe dans la réussite et l’accomplissement de ses projets. Ni plus ni moins. Mais il faut préciser que le coaching emploie des méthodes et des outils spécifiques, ayant fait l’objet d’études scientifiques et ayant démontré leur efficacité dans ce cadre. Le coaching est aussi souvent défini comme une alliance entre le coach et son client au sein d’un processus impliquant chez lui une créativité et une réflexion, de façon à maximiser son potentiel (personnel et professionnel).

Ce que le coaching n’est pas

Pour mieux comprendre ce que le coaching est, il est plus judicieux de s’intéresser à ce qu’il n’est pas. Et ainsi, déconstruire les mythes qui l’entourent et faussent l’idée que l’on peut avoir de ce métier.

Le coaching n’est pas une thérapie

Le coaching n’a strictement rien à voir avec une thérapie. D’ailleurs, si vous pensez avoir besoin d’un suivi thérapeutique, il faut à tout prix vous rapprocher d’un professionnel de la santé. Et non d’une personne qui se prétend être coach. Ce qui peut prêter à confusion, ce sont quelques aspects similaires du coaching et de la thérapie. L’écoute active du coach, sa posture et son conseil, par exemple. Mais il faut garder à l’esprit que ce sont deux métiers très différents, exercés par des professionnels distincts. Si la thérapie met l’accent sur le « pourquoi » du problème, le coaching s’intéresse au « comment » résoudre une problématique. Il ne se concentre que sur les liens présents, et non pas sur les liens entre le passé et le présent, contrairement à la thérapie.

Le coaching ne livre pas de solutions toutes faites

Le coaching ne fonctionne que si la personne coachée effectue un grand travail sur elle-même. Le coach n’apporte pas de solutions toutes faites. Il ne travaille pas à la place de son client, ne réfléchit pas pour lui. Il n’est pas un expert technique qui sait tout mieux que son client, et ses conseils visent à aider celui-ci à trouver les solutions qu’il porte en lui. Beaucoup de personnes pensent que le coach est un guide qu’il faut suivre, alors qu’il est plutôt un accompagnateur. Il agit aux côtés de son client pour l’aider à s’épanouir, à se connaître, à se comprendre. Mais aussi à s’améliorer dans différents aspects de sa vie. Le travail, les efforts, les solutions, les résultats : tout vient du client, et seulement de lui.

Le coaching n’est pas une formation

Un formateur enseigne, transmet une connaissance dont il est expert. Il transmet du contenu et se trouve dans une position hiérarchique haute vis-à-vis de la personne qu’il a en face de lui. Le coach n’enseigne pas. Il ne tient pas le rôle de sachant, bien qu’il soit parfois amené à partager des notions théoriques avec ses clients. Et ce, dans le but de permettre les questionnements. Il entretient une relation maïeutique avec son client. Ce dernier est le maître du contenu, tandis que le coach est le maître du processus. Il livre des outils et méthodes qui permettront au client de trouver des solutions par ses propres moyens.

Le coaching n’est pas un ensemble d’exercices de développement personnel

Le coaching agit souvent sur les différents aspects du développement personnel. Toutefois, il ne se contente pas d’enchaîner des exercices de développement personnel. En d’autres termes, on ne peut pas réduire le coaching aux seules techniques de développement personnel. D’ailleurs, celles-ci ne sont pas suffisamment encadrées et reposent que très rarement sur des preuves scientifiques.

Le coaching emploie des solutions, outils et méthodes reconnues pour leur efficacité et pour leurs effets sur le système. Parmi eux, on trouve l’analyse transactionnelle, la gestalt, les pratiques narratives, la systémique ou la programmation neurolinguistique. Apprises par le biais de formations spécifiques, ces techniques employées en coaching sont transposées à chaque situation par le coach. Celui-ci les emploie de façon pertinente et utile au client, afin de l’accompagner dans le cadre du processus du coaching.

Un accompagnement de long terme

À moins de faire appel au coach de façon régulière pour différents motifs et objectifs, le coaching n’est pas un accompagnement de long terme. Rares sont les interventions de coaching qui durent des mois, encore plus des années. Bien entendu, le nombre de séances et leur contenu sont à déterminer au cas par cas par le coach et son client. Mais le coaching n’est pas l’application à la lettre d’une méthodologie universelle préparée à l’avance. Il est l’application d’outils et de méthodes spécifiques, dont le choix dépendra de l’objectif et des problématiques que rencontre le client. Parfois, une séance se montre suffisante, tandis qu’il faut, dans certains cas, plusieurs séances pour que le coaching soit un succès. Quoi qu’il en soit, les bénéfices d’une séance de coaching se ressentent et perdurent bien au-delà du simple cadre de la séance.

Un service réglementé

Malheureusement pour les coachs formés et diplômés, l’utilisation du titre « coach » ne fait l’objet d’aucune réglementation. Il existe donc deux types de profils : les coachs professionnels, formés au métier, et titulaires d’une certification d’organismes compétents, et les coachs autoproclamés. Ces derniers contribuent à faire véhiculer les idées fausses que beaucoup de personnes ont au sujet du coaching. Des idées à l’image de celles que nous venons de citer. Il faut mettre le doigt sur l’abus de l’utilisation du titre de coach. Certains professionnels autoproclamés coachs sont très compétents et utiles dans leur domaine. Toutefois, beaucoup ne pratiquent que du conseil, de la formation ou du consulting. Cela fausse totalement l’idée que nous devrions avoir du coaching.

J’espère que cet article sur les mythes du coaching vous a plu, si c’est le cas n’oubliez pas de me laisser un avis de quelques lignes sur cette page, cela m’aiderait grandement, à bientôt !

Alexandre

Votre Coach de Vie

*******************