You are currently viewing Un bon coach !
Un bon coach

Un bon coach !

Un bon coach

Qu’est-ce qu’un bon coach ? C’est une question à laquelle beaucoup de clients et de personnes souhaitant être coachés sont confrontés. Il est naturel de s’interroger sur les qualités d’un bon coach, sur ses techniques et méthodes de travail, sur les résultats que l’on est en droit d’attendre d’une séance de coaching…

Les qualités indispensables d’un bon coach

Le choix du coach est tout aussi important que le processus de coaching en lui-même. En effet, il doit y avoir un feeling, un ressenti positif pour cette personne. Mieux encore, en tant que personne qui accompagne, on doit pouvoir lui faire pleinement confiance et bénéficier de son soutien infaillible en tout temps. De ce fait, un bon coach est naturellement doté de qualités nécessaires à l’exercice de son métier.

La capacité d’écoute et le sens du discernement

La plupart des coachs vous citeront l’écoute comme qualité. Certes, cela n’a rien de très original. Mais les meilleurs coachs sont ceux qui font preuve de la meilleure capacité d’écoute. En effet, un bon coach est un coach à l’écoute, qui pratique l’écoute active afin de bien comprendre vos objectifs, vos éventuels problèmes et souhaits. Il doit savoir identifier vos objectifs ou vous aider à les définir clairement.

Attention, beaucoup de personnes et notamment de coachs pensent être dotés d’une bonne capacité d’écoute. Or, peu de personnes la possèdent naturellement. La véritable capacité d’écoute est précieuse, rare. Lorsque le coach vous écoute, il doit interpréter vos paroles avec vos propres schémas de pensée, vos valeurs et vos présupposés, pas les siens. Il doit aussi prêter une attention particulière à la communication non verbale : le langage du corps. Grâce à ses qualités naturelles et les compétences qu’il a acquises, le coach est capable de véritablement comprendre son client.

Un esprit d’analyse et de synthèse

L’esprit analytique est nécessaire à l’exercice du métier de coach. Un bon coach doit faire preuve d’un véritable esprit d’analyse et de synthèse dans chaque situation rencontrée. L’esprit analytique désigne la capacité à reconnaître et identifier des problèmes, à y réfléchir et à trouver des solutions et réponses adaptées. Bien sûr, dans le cadre du coaching, le coach identifie le problème et réfléchit aux solutions, avant d’aider son client à accéder à ces solutions et réponses par lui-même, afin de l’aider à évoluer, à avancer. C’est une compétence très recherchée dans de nombreuses entreprises et métiers, dont le coaching fait partie.

Une bonne capacité d’adaptation aux situations uniques de chaque client

Chaque client est unique. Sa situation, qu’elle soit professionnelle ou personnelle, l’est tout autant. Il est essentiel que le coach fasse preuve d’un sens de l’adaptation aiguisé pour s’adapter aux situations et aux particularités de chacun de ses clients. C’est ici une qualité plus qu’indispensable. Le coaching, ce n’est pas transmettre des conseils universels à des personnes qui en ont besoin. C’est fournir un accompagnement personnalisé qui s’adapte aux besoins propres de chaque personne coachée. C’est un défi quotidien qui mobilise les compétences, les connaissances, l’expérience et les qualités naturelles du coach. La prise en compte de chaque nouveau client comme un cas particulier est nécessaire pour lui permettre d’avancer et de tirer des effets positifs des séances de coaching.

Un bon communicateur

Un bon coach est une personne qui transpire la crédibilité, le respect, la compétence et bien sûr, l’autorité. Il doit savoir bien communiquer ses idées, ses méthodes. Une communication claire et précise passe par le fait de fixer des objectifs définis, renforcer les messages importants et également donner une rétroaction directe. Dans toute bonne communication, on doit aussi retrouver la reconnaissance du succès.

En outre, un bon coach saura vous souligner les soucis, vous dire ce qui ne va pas, et pourquoi. À l’inverse, il saura aussi vous féliciter lorsque vous atteignez certains objectifs, lorsque vous progressez. Un bon coach est honnête, franc, sans être blessant. En outre, il sait transmettre l’envie de progresser, la motivation et l’enthousiasme à ses clients.

Méthodologie et déontologie

Un bon coach est un coach méthodique, qui choisit et applique les méthodologies les plus pertinentes en tenant compte de la situation de chaque client. Cela renvoie à l’un des points précédents : la capacité d’adaptation. Mais il ne suffit pas d’adapter son discours à chaque client : les méthodes, techniques, conseils et autres doivent s’adapter aux clients, à leurs objectifs et à leurs particularités. En d’autres termes, un bon coach aborde sa mission avec méthode.

Les coachs sont amenés, au fil des séances, à découvrir et à apprendre des données confidentielles et personnelles sur les personnes qu’ils accompagnent. Naturellement, ils doivent faire preuve d’une grande discrétion et appliquer le principe du secret professionnel. Le contenu des séances doit rester strictement confidentiel et le coach s’engage à respecter la vie privée et professionnelle de ses clients. Il ne doit, sous aucun prétexte, communiquer un document ou une information liée à sa mission.

Un bon coach possède formation et expérience

Comme le terme « coach » n’est pas déposé, tout le monde peut prétendre être coach et proposer du coach. Or, un bon coach, un vrai coach, possède une solide expérience dans ce domaine. Il doit donc idéalement avoir effectué une ou plusieurs formations lui permettant de prétendre exercer son métier avec efficacité et professionnalisme. Avoir suivi une formation spécifique en coaching est un véritable atout et une preuve supplémentaire du sérieux et de l’engagement du professionnel. La formation enseigne généralement la déontologie, la méthodologie, les types de coaching ainsi que la démarche globale. Le plus souvent, cette formation s’effectue auprès d’un coach reconnu ou d’une école spécialisée.

Une boîte à outils fournie

Les coachs professionnels maîtrisent différents outils reconnus pour leur efficacité. Parmi eux, on trouve la neurolinguistique, la sémantique générale, les techniques de visualisation ou de créativité, la démarche systémique, l’approche ericksonienne, etc. S’il ne les maîtrise pas tous, il doit en maîtriser au moins trois. Des diplômes peuvent attester de cette maîtrise et connaissance des principaux outils de coaching.

Attention, la psychanalyse ne fait pas partie de la boîte à outils du bon coach. Tout comme l’écoute, qui est une qualité, et non pas un outil !

J’espère que cet article sur ce qu’est un bon coach vous a plu, si c’est le cas n’oubliez pas de me laisser un avis de quelques lignes sur cette page, cela m’aiderait grandement, à bientôt !

Alexandre

Votre Coach de Vie

*******************

Laisser un commentaire